Publié

Comment ai-je eu l’idée d’ouvrir le 1er espace de coworking doté d’une structure d’accueil du jeune enfant à Bordeaux ?

Mon projet c’est l’ouverture d’un lieu de travail avec une structure d’accueil du jeune enfant intégrée pour les mamans entrepreneures, porteuses de projet ou qui pratiquent le télé-travail.

J’ai décidé de porter ce projet ambitieux pour que toutes les mamans qui se trouvent dans la même situation que moi puissent entreprendre en toute sérénité.

En effet, lorsque je suis arrivée à Bordeaux en septembre 2019, j’ai décidé de me mettre à mon compte en tant que consultante financière. J’accompagne des dirigeants d’entreprise dans l’acquisition d’autres entreprises ou dans la cession de leur entreprise notamment dans le cadre d’un départ à la retraite. Cependant, au départ, lorsque nous avons emménagé dans le centre de Bordeaux, je n’avais pas eu de places en crèche pour Antonin. Autant vous dire qu’il m’était impossible de réaliser mes missions avec lui ! J’ai donc cherché un lieu à Bordeaux où je pouvais le confier et en même temps, où je pouvais travailler quelques heures en toute sérénité !

Mais je n’ai pas trouvé … Alors (presque un matin) ça a été une évidence! Je me suis dit que je devais ouvrir ce genre de lieu pour toutes les mamans qui se trouvaient dans la même situation que moi.

J’ai donc entamé mes recherches pour ouvrir une micro-crèche auprès des institutions publiques. À savoir, la CAF, la PMI et la Mairie de Bordeaux. Je peux vous dire que c’est un long chemin. Le secteur public est une secteur particulier et très différent du secteur privé. De plus, le secteur de la petite enfance est très réglementé.

Je me suis, par conséquent, rapprochée de personnes compétentes dans l’accueil du jeune enfant. Aussi, dans le montage et l’ouverture d’espaces de travail.

En parallèle, j’ai mené de front la construction de ma communauté. Je souhaitais sincèrement fédérer les femmes autour de mon projet. Passionnée par les relations humaines, authentique et bienveillante, j’ai toujours eu l’envie de développer un réseau de femmes. Je les trouve tellement inspirantes. Pas vous ? Aujourd’hui, nous sommes une centaine de mamans entrepreneures. Ce sont des femmes, qui se sont oubliées ou qui ont affronté d’importantes remises en question. Soit personnelles soit professionnelles. Et pour la plupart, elles sont apparues suite à la naissance de leur enfant. On appelle ce phénomène la “matrescence”, concept développé par le Dr Alexandra Sachs, une psychiatre américaine de la reproduction, puis développé en France par Clémentine Sarlat via son podcast.

Ces mamans portent des projets à impact positif. Elles ont l’ambition d’entreprendre autrement. D’être actrices du changement. Après avoir donné la vie, elles souhaitent un avenir meilleur pour leur enfant. Elles s’engagent pour des projets long-termes et qui créent du sens, pour elles et pour la société de manière générale.

Lorsque j’ai débuté les cafés-goûters entre mamans et enfants ou encore les lunchs entre mamans à Bordeaux, j’ai compris pourquoi je me lançais dans cette aventure. Pourquoi je ne lâcherais pas. C’est pour elles. Pour leur offrir un espace où elles puissent :

  1. Réaliser leurs rêves professionnels
  2. Concrétiser leurs projets professionnels portant des valeurs humaines fortes
  3. Être à proximité de leurs enfants
  4. Révéler leur potentiel et compétences de cheffes d’entreprise.

Effectivement, entreprendre et devenir mère est un chemin semé d’embûches s’il reste tout de même épanouissant. Alors serait-ce plus simple si nous pouvions entreprendre aux côtés de nos enfants ? C’est certain.

C’est là que tout a débuté… J’ai la profonde conviction que je dois créer ce lieu de vie, ce lieu d’accueil du jeune enfant, ce lieu de travail pour les mamans qui entreprennent.

Aujourd’hui, j’ai présenté mon projet à de potentiels investisseurs et auprès des institutions publiques. Le 10 janvier 2020, j’ai obtenu la validation d’ouvrir la micro-crèche dans le cadre de mon concept.

A ce jour, je suis toujours à la recherche d’un local… J’ai trois pistes dont deux avancées… la suite arrive très bientôt …

Je suis également très fière d’avoir mené une campagne de crowdfunding et d’autant plus, en plein confinement. Elle servira à financer une partie de l’espace d’accueil du jeune enfant. Pour en savoir davantage, c’est par ici.

MERCI infiniment !